Bar sauvage à l’artichaut et aux olives de Nice

Voici une jolie recette printanière pour un plat plutôt léger et raffiné qui sent bon la Provence et même l’Italie, puisqu’il m’a été soufflé à l’oreille par mon beau-père et qu’il est à base d’artichauts, de pignons de pin et d’olives de Nice ou taggiasche.

Evitez bien sûr le poisson d’élevage bourré d’hormones et d’antibiotiques (sauf s’il est bio) et préférez le bar de ligne sauvage, aussi appelé loup si vous vivez près de la Méditerranée.

Pour les artichauts, j’ai bien sûr une préférence pour les poivrades ou artichauts violets de Provence pour rester dans le thème. Prenez-les bien jeunes pour qu’ils soient plus tendres et avec un peu de chance, sans foin dans le coeur. Vous aurez bien moins de déchets !

Les olives de Nice sont de couleur foncée, délicieusement parfumées et goûteuses avec une légère amertume. Elles sont idéales pour la cuisson des plats méditerranéens. Il s’agit de la variété cailletier ou taggiasche en Italie, sur la côte ligurienne.

Pour les pommes de terre, choisissez plutôt une variété à chair ferme qui tiendra la cuisson au four.

Pour le vin, penchez pour un vin blanc sec, minéral et fruité que vous dégusterez ensuite avec le plat !
Bar sauvage à l'artichaut et aux olives de Nice

Pour 4 à 6 personnes

  • 1 bar sauvage (aussi appelé loup) de 1,5 à 2 kg
  • 3 artichauts violets
  • 3 gousses d’ail
  • environ 30 olives de Nice au naturel (en saumure)
  • 1 verre de vin blanc (25 à 30 cl)
  • 2 poignées de pignons de pin ou de cèdre
  • 4 à 5 pommes de terre à chair ferme
  • Du persil
  • De l’huile d’olive
  •  Sel et poivre

Parer les artichauts

Enlever les feuilles les plus dures. Retirer la partie extérieure de la tige qui est trop amère.

Couper le haut des feuilles, trop dur et épineux.

Puis trancher en petit morceaux. (Retirer le foin du coeur des artichauts s’ils sont trop vieux)

Coeur d'artichaut paré

Préparer le reste des légumes

Eplucher les gousses d’ail et les couper en deux ou bien les presser en purée pour encore plus de parfums dans le plat.

Eplucher les pommes de terre et les couper en petits morceaux.

Egoutter les olives de Nice.

Laver, essorer et hacher finement le persil.

Préparation du bar sauvage

Effectuer quelques fentes dans la chair du poisson des deux côtés, pour en faciliter la cuisson.

Saler et poivrer les deux faces ainsi que l’intérieur.

Cuisson du bar sauvage à l’artichaut et aux olives de Nice

Dans un grand plat allant au four, verser les morceaux d’artichaut, de pomme de terre, les gousses d’ail, les pignons et les olives de Nice. Saler, poivrer et arroser d’huile d’olive. Mélanger le tout.

Au centre du plat, déposer le poisson sur le lit de légumes. Arroser d’un filet d’huile d’olive et enfourner 15 min dans un four préchauffé à 200°C.

Arroser le tout d’un verre de vin blanc puis remettre en cuisson encore 15 min à 200°C.

Retirer le plat du four. Ajouter le persil haché aux légumes et mélanger.

Servir aussitôt.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *